Menu

JOAILLIERS DEPUIS 1887

1887 ARGENTERIEº24

En 1887, un argentier de 65 ans de la petite ville de l’Ampurdan dénommée Terrades et du nom de Pere Quera Oliveras décida d’acheter un immeuble  Carrer de l’Argenteria à Gérone et d’y monter un commerce de réparation et fabrication de bijoux en or et en argent. L’emplacement de la boutique n’était pas dû au hasard, vu qu’à la fin du XIXe siècle, à Gérone, de nombreux commerces étaient encore regroupés par corps de métiers et qu’ils s’installèrent dans la rue des argentiers. Avec élan, effort et dévouement, son fils et lui se sont fait un nom dans une ville en croissance.

"L’attention de proximité, l’exigence de soi et le pari sur la qualité ont contribué à faire grandir la joaillerie"

LA PREMIÈRE PUBLICITÉ

La première publicité qui est conservée de la joaillerie est celle qui est apparue dans le programme de la Foire de 1926.

LAPREMIÈREPHOTOGRAPHIE

Pere Quera Bosch puis son fils Josep Quera ont tenté de donner des airs de modernité à l’établissement. Ils y ont introduit l’horlogerie et ont fait évoluer le commerce avec sensibilité. Les premières images qui sont conservées de la joaillerie rue Argenteria à Gérone datent du début des années 30 et démontrent les touches modernistes de la façade de l’établissement avec une vitrine avec un large éventail de pièces d’orfèvrerie en argent, de bijoux et de montres.

GÉRONE

En repassant la photothèque historique  de Pere Quera 1887, on peut apprécier, outre la croissance de l’établissement, les changements de la ville. Sur cette photo, nous pouvons apercevoir l’une des grandes inondations dont a été victime la vieille ville, suite à la crue de la rivière Onyar qui se trouve auprès de la boutique.

INTERNATIONALISATION

À cette époque, la joaillerie disposait déjà de marques comme Patek Philippe, Rolex ou Omega, le top de l’horlogerie mondiale. Accompagné de ces marques, Pere Quera continue de se faire un nom comme l’un des points de vente les plus exclusifs et de choix de toute la circonscription. Sur la photo, Pere Quera Güell à l’usine d’Omega en Suisse en 1968.

LA
COSTABRAVA

Les années 60 donnent lieu au boom touristique sur la Costa Brava et la quatrième génération des  Quera y voit l’occasion d’élargir ses frontières et d’augmenter sa présence sur le territoire. En quelques années, les établissements de Platja d'Aro, Sant Feliu de Guíxols, Palamós, l'Estartit, l'Escala ou Roses sont ouverts.

PERE QUERA SERRAS

En 1974, le gérant actuel, Pere Quera Serras, fils de Pere Quera Güell rejoint l’entreprise. Avec la tradition familiale dans le sang et avec son épouse Mª Àngels Sans, la cinquième génération s’implique dans l’entreprise en tentant de transmettre toujours directement les secrets, valeurs et qualités de son établissement.

UN PARI SUR L’ESPACE ET LA QUALITÉ

Dans les années 80, et forte d’un siècle d’expérience, les murs de la petite boutique Carrer Argenteria, commence à s’élargir, par l’achat des locaux d’à côté, donnant plus d’espace et de visibilité aux vitrines.

ANECDOTE

Bracelet en or jaune et diamants, récupéré en 1988 lors de la restauration et l’agrandissement de la boutique Carrer Argenteria de Girona. Ce bracelet avec d’autres bijoux a été caché par Josep Quera Colobran pendant la Guerre Civile dans les murs de la boutique. Suite aux travaux d’agrandissement, en ouvrant le mur qui séparait les deux immeubles, ils ont pu être récupérés.

VŒUX DE NOËL 1990

FIGUERAS

Avec l’arrivée du XXIè siècle, une nouvelle boutique est ouverte à Figueras dans l’un des immeubles les plus emblématiques de la ville, à quelques mètres du Musée Dalí.

SERVICE

Au premier étage où vivaient autrefois les premières générations de la famille Quera, nous trouvons un service technique d’horlogerie avec des professionnels formés dans les principales usines et manufactures des meilleures marques suisses et un atelier joaillier qui en plus de réparer et de restaurer des pièces, dispose d’un centre de design et création de bijoux.

LA SIXIÈME GÉNÉRATION

Les trois enfants de Pere Quera Serras et Mª Àngels Sans, après s’être formés, rejoignent également l’entreprise familiale. La première à le faire fut Mariona Quera, gemmologue, qui prend le gouvernail de la joaillerie, son frère cadet, Pere fait la même chose avec l’horlogerie puis ensuite, le benjamin Joan. Ils sont la sixième génération de Quera à la tête de l’établissement.

"Mariona, Pere et Joan Quera sont la sixième génération de la famille"

"En 2016, avec l’ouverture de la boutique à Alicante, un nouveau chemin s’ouvre"

ALICANTE

Avec un nouveau regard et de nouvelles perspectives, Pere Quera 1887 ouvre pendant l’été 2016 sa première boutique en dehors de la province de Gérone. La ville choisie est Alicante. Il s’agit d’un local de trois étages au cœur de la principale zone commerciale de la ville où commence un nouvel horizon pour l’avenir de cette entreprise familiale.

UNGRANDAVENIR

"130 ans, 6 générations, de nouveaux horizons"

Ce sont 130 ans d’histoire et il est évident que de nombreuses choses ont changé, mais l’amour pour ce métier des six générations a fait que ses principaux piliers restent inaltérables : une attention cordiale, proche et personnalisée, une connaissance du métier, un pari sur la qualité, l’exigence de soi et l’espoir sont des valeurs qui perdurent au fil des ans.
Voulez-vous recevoir des informations par e-mail? souscrire


J'accepte les conditions

Envoyer