JOAILLIERS DEPUIS 1887
L’histoire de l’établissement a débuté en 1887 lorsque Pere Quera et Oliveras, orfèvre de Terrades, acheta l’édifice Carrer Argenteria número 24 à Gérone. Il avait alors 65 ans et s’y installa avec son fils Pere et son épouse Teresa Bosch. L’emplacement du magasin n’était pas dû au hasard vu qu’à la fin du XIXè siècle, de nombreux commerces étaient regroupés dans Gérone par corporations et ils s’installèrent dans la rue des orfèvres.

Cette même année, Pere Quera et Oliveras et sa famille ouvrirent une petite orfèvrerie, dans le local qu’ils venaient d’acheter. Ils y commencèrent à faire des réparations de bijoux en or et en argent. Très rapidement, grâce à la qualité de leur travail et leur talent ils se firent une clientèle solide et s’impliquèrent activement dans le quotidien d’une rue avec sa propre vie.

Au fil des ans, Pere Quera i Bosch, prit la relève du commerce. Ce ne furent pas des années faciles. La situation du pays avec les changements politiques et évènements constants allaient de paire à petite échelle avec la vie de l’établissement.

L’une des photographies les plus anciennes qui sont conservées dans le magasin date de 1931, à l’époque de la Seconde République, où l’on voit la façade de l’établissement avec l’enseigne de Quera Joier en catalan (page précédente). Cette photo permet d’apprécier un certain style moderniste, et également des pièces d’orfèvrerie en argent, les bijoux et les montres qui y étaient exposés.

Au cours de son histoire, la ville de Gérone a souffert de nombreuses inondations à cause du débordement de ses rivières. Le rue Argenteria se situe près de la rivière Onyar et le local de Pere Quera Joiers en a souvent été témoin. En 1933, une crue s’est produite et à travers une photographie nous pouvons voir la troisième et quatrième génération de la lignée. Au balcon du premier étage, au-dessus du magasin, on y aperçoit le jeune Josep Quera (fils de Pere Quera Bosch) et son épouse Encarnació Güell et leurs enfants Pere Quera Güell, ainsi que dans ses bras, Emili Quera Güell (photographie centrale de la partie supérieure).

Après la Guerre, de nombreuses choses ont changé. La joaillerie tenta de continuer à être fidèle à ses valeurs d’attention personnalisée du client, exigence de soi dans son travail, connaissance du métier et une offre de qualité pour continuer à ériger une entreprise solide.

Grâce à ce travail, la joaillerie acquit de prestigieuses marques comme Omega, qui vers la moitié des années 50 était déjà l’une des marques les plus importantes de l’horlogerie suisse au niveau mondial.

À base de travail, implication et effort, les années soixante arrivèrent, où grâce à l’explosion touristique de la Costa Brava, l’entreprise augmenta sa présence sur le territoire. Quelques années plus tard, les établissements de Platja d’Aro, Sant Feliu de Guíxols, Palamós, l’Estartit, l’Escala ou Roses s’ouvraient.

À cette époque le magasin continua d’attirer les meilleures marques d’horlogerie suisse, celles les plus reconnues au niveau mondial. Parmi elles, Patek Philippe ou Rolex qui choisirent Pere Quera Joiers comme distributeur officiel de leurs précieux produits dans la démarcation.

En 1974, Pere Quera Serras, PDG actuel, et fils de Pere Quera Güell commença à travailler dans l’entreprise. Avec la tradition familiale dans le sang, depuis le premier jour, il s’impliqua dans l’entreprise en tentant de toujours transmettre lui-même les secrets, valeurs et qualités de son établissement et répondant chaque jour avec le plus d’attention possible au client, sa raison d’être logique.

La boutique rue Argenteria, siège central de l’entreprise, a été agrandie et restaurée pour s’adapter à son temps et aux nouvelles demandes.

C’est lors de l’un de ces travaux en 1988 que l’on trouva entre les murs certains bijoux qu’avait caché 50 ans plus tôt Josep Quera Colobran pendant la Guerre Civile au milieu des murs de l’établissement et dont on ne savait rien.

En 1990, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Gérone concéda à la Joaillerie Pere Quera le prix en tant qu’établissement centenaire. Avec déjà un siècle d’expérience, l’entreprise restera en évolution constante.

Les inquiétudes de Pere Quera Serras et son épouse Ma Àngels Sans ont permis tradition et attention de proximité se marient à une grande vitalité pour organiser et participer à toute sorte d’évènements culturels, gastronomiques, touristiques ou sportifs afin de donner une valeur ajoutée supplémentaire à ses clients.

En 2004, Pere Quera et Güell et Maria Gràcia et Serras ont été nommés « Ramblistes d’Honor ». Peu de temps après, deux de leurs petits-enfants commencèrent à travailler dans l’entreprise. Mariona Quera Sans, spécialiste diplômée en gemmologie commença à prendre le timon de la joaillerie et son frère Pere Quera Sans, suivit les mêmes pas avec l’horlogerie. Ils représentent la sixième génération de la saga familiale.

En 2007 la boutique rue Argenteria a continuée à s’agrandir et se moderniser, agrandissement qui s’est poursuivi en 2012 et 2013.

Cet établissement plein d’espoir qu’acheta Pere Quera i Oliveras en 1887 au cœur de Gérone est aujourd’hui un centre de référence dans le secteur.

Au premier étage, où il vivait autrefois, il y a un service technique d’horlogerie avec des professionnels formés dans les principales usines et manufactures des meilleures marques afin d’offrir un service efficient après-vente et le plus de confort possible pour les clients.

l y a également un atelier de joaillerie qui en plus de réparer et de restaurer des pièces, dispose d’un centre de conception et création de bijoux propres basé sur la tradition et des influences d’avant-garde.

Afin de pouvoir montrer toutes les nouveautés de façon confortable et plus personnalisée, depuis 4 ans, le magasin dispose également de sa propre salle d’exposition, où les arcades de l’édifice historique sont conservées et qui permet de transmettre l’essence de chaque marque en personnalisant l’espace en fonction de la collection présentée.

Plusieurs espaces individualisés permettant de découvrir en privé et sans se presser l’univers de certaines des principales marques, ont été construits au rez-de-chaussée.

En 125 ans d’histoire, il est évident que beaucoup de choses ont changé, mais l’amour pour ce métier des six générations a fait que les principaux piliers restent inaltérables : une attention cordiale, proche et personnalisée, la connaissance du métier, un pari pour la qualité, l’exigence de soi et l’espoir sont des valeurs qui perdurent au fil des années.

PERE QUERA S.A. © 2014 - Crédits
Voulez-vous recevoir des informations par e-mail? souscrire


J'accepte les conditions
Envoyer